3.5 millions d'euros investis pour un projet qui ne verra pas le jour. C'est sur KickStarter que le projet avait été lancé,  et comme 10% des projets présentés celui ci se solde par une perte financière pour les investisseurs.

Si Kickstarter est l'une des plus célèbres plateformes de crowdfunding, celle ci s'est notamment spécialisée dans le lancement de nouveaux produits ou plus précisement dans la pré-vente d’objets qui verront le jour grâce au financement des particuliers

Le drone Zano était un mini-drone, de la taille d’une main, dont le pilotage devait s’effectuer via un mobile. Le type de projet très attractif qui  a attiré pas moins de 12.000 investisseurs pour un total de 3.5 millions d’euros ...

Le projet s'est pourtant vite grippé :   les problèmes de santé d’un des fondateurs, la brouille entre les membres de la startup, un drone mal conçu que les  600 premiers investisseurs ont reçu et qui ne parvient quasi pas à voler... La société fait donc faillite et ce sont plus de 11 000 investisseur qui subiront une perte sèche.

Pourtant cet echec n'est pas un échec du crowdfunding, mais ce type de projet intègre une prise de risque pour laquelle les investisseurs étaient renseignés et qu'ils acceptent de ce fait. Un projet sur 10 de ce type n'atteindra pas son but, c'est un pourcentage que les backers sont près à accepter.